Hier soir, c'était la "Nuit blanche" à Paris. C'est une sorte de nuit de l'art contemporain, pendant laquelle expos gratuites, performances et spectacles ont lieu de 19h à très tard dans la nuit. Nous sommes allés y faire un tour et voici le résumé de ce que nous avons pu voir...

- A la Tour Montparnasse, un artiste japonais avait créé une deuxième tour, jumelle à la première, à base de faisceaux lumineux géants. Des ondes sonores étaient par ailleurs diffusées, rendant l'atmosphère assez particulière.

Tour_Montparnasse      Tour_Montparnasse_2

- Ensuite, nous sommes allés voir une expo de pochettes de vinyles toujours dans le quartier.

- A la Monnaie de Paris, nous avons pu admirer une oeuvre lumino-musicale. Derrière les fenêtres du bâtiment, de grands plastiques de toutes les couleurs avaient été tendus et des projecteurs installés. Ceux-ci s'allumaient au rythme d'une musique diffusée en même temps. C'était assez beau à voir !

La_Monnaie_de_Paris_2

- Nous sommes ensuite allés à l'église Saint Germain l'Auxerrois où un parterre de 18.800 diodes avait été installé. Celles-ci s'allumaient ou s'éteignaient une à une au ryhtme des naissances et des décès dans Paris en temps réel. Troublant !

Eglise_St_Germain_l_Auxerrois

- Nous sommes ensuite passés devant la Tour Saint Jacques, dont la rénovation vient de s'achever. Sur ses façades étaient projetées des images de la Tour de jour, les nuages défilant en arrière-plan. Très beau !

Tour_Saint_Jacques_2

- Enfin, nous avons fini cette nuit blanche par la visite de l'église Saint Merry avec un festival d'animations. Nous avons pu voir un ensemble jouer de la musique ; un empilement de chaises jusqu'au plafond ; une coupole renversée au plafond sur laquelle on distinguait un visage de femme ; des sculptures de cuivre qui captaient des sons dans le public et les rediffusaient dans toute l'église ; un spectacle de danse hip-hop ; des bulles de savon qui s'échappaient de la chaire ; un pianiste ; des raconteurs d'histoires dans des petites salles fermées par des pans de plastiques sur lesquels étaient peints des anges ou du texte sur ce même thème ; des chaises accrochées au plafod, sous la voûte de l'église... Une profusion de performances en un seul lieu, entre poésie et insolite !

Les photos ne veulent pas sortir du téléphone portable de mon amoureux... Dommage, elles étaient assez réussies...