Comme d'habitude, je m'y suis prise trèèèèèèèèèèèèèèèès en avance pour prévoir ma tenue de témoin au mariage de ma mère la semaine passée. En effet, pour un mariage le samedi, avec départ le vendredi soir, je m'y suis prise... mercredi après-midi ! Prévoyante, n'est-ce pas ? Et j'ai fait toutes les finitions vendredi, naturellement...

Mais bon, le principal est que j'ai réussi à obtenir exactement ce que je voulais... c'est-à-dire une robe un peu élégante (pas trop non plus, n'exagérons rien) mais surtout dans laquelle je me sente A L'AISE ! (oui parce que moi et les robes, comment dire...)

Robe_23_livre_5_avec_blog

Une robe issue d'un livre japonais donc, comme souvent. Un mélange de coton gris et de tissu japoanis froissé rose avec des fleurs de cerisiers blanches pas du tout prévu pour l'habillement pour l'empiècement. Pas de coutures anglaises (j'ai promis et je résiste pour l'instant ^o^). Un double ourlet en bas qui fait que la robe tient presque comme s'il y avait une baleine dans l'ourlet, loin du corps (j'adore ce tomber !!!!!). Des plis pour remplacer les fronces : un pli plat central et deux plis sur les côtés pour le recto ; deux plis plats pour le verso.

Bien sûr, je n'ai pas pu m'empêcher de porter mon buttercup bag (dans les mêmes tons) pour l'occasion. J'avais d'ailleurs entre temps ajouté la bandoulière.

DSCN3039_nette_avec_texte___blog

Et comble du bonheur (et surtout du hasard), le témoin masculin avait eu la bonne idée de porter un costume gris et une chemise rose. Si c'est pas la classe absolue, ça !